Pendant l’hiver, il n’est pas facile de conduire son véhicule sans mettre les pneus neige ou des chaînes à neige. Même si vous les avez mis, vous devez conduire avec attention pour maintenir l’équilibre. Pour rouler en toute sécurité avec des pneus neige, il est très important d’observer quelques bons réflexes.

L’adoption d’une conduite souple

Lorsque vous roulez pendant la période hivernale avec des pneus neige, vous devez adopter une conduite souple. Même si vous avez équipé votre véhicule de chaines à neige, vous devez rouler modérément. En effet, un véhicule qui roule à 50 km/h a besoin de plus de 25 mètres pour s’immobiliser. Lorsque vous conduisez dans ces conditions, il est de votre devoir d’adapter votre allure. Il en va pour votre propre sécurité. La période hivernale est un temps dangereux où il est recommandé aux conducteurs de véhicules d’être vigilants.

L’adoption d’une bonne conduite passe par l’observance d’une distance de sécurité raisonnable. De même, il faudra faire fi de tout geste brusque. Avec un appui franc sur la pédale de frein, vous risquez de perdre le volant. Aussi, un coup de volant trop brusque peut avoir un impact négatif sur les pneumatiques. Par conséquent, la voiture se mettra en glisse et vous êtes exposé aux accidents.

Les routes principales sont les chemins qu’il faut privilégier. Les zones qui sont exposées au verglas ne sont pas pour vous. Il peut s’agir des ponts, des sous-bois, des zones ombragées ou humides. Avec une chaussée humide, l’adhérence n’est pas toujours bonne. Éviter donc de faire les gestes brusques vous permettrait de vous mettre en sécurité.

Le respect des prescriptions routières

La bonne conduite sur les routes est régie par le Code de la route. Lorsqu’il neige, les exigences routières deviennent encore plus rigoureuses. Ainsi, quand vous êtes sur une route enneigée, ne cherchez pas à doubler les engins de dessalage. Cédez-leur le passage et allumez vos feux de brouillard lorsque vous conduisez sur la neige. De plus, vous devez éviter au maximum les itinéraires déconseillés. Il en va de même pour les routes interdites par les panneaux de signalisation. Avec une visibilité de 50m, vous ne devez pas dépasser 50km/h.

Pour votre sécurité, vous êtes appelé à faire preuve de vigilance lorsque vous conduisez sur la neige. C’est un temps qui fait vraiment peur en ce qui concerne la conduite. Les accidents sont également très fréquents pendant cette période. L’observance des prescriptions routières est la clé pour une bonne conduite avec des pneus neige. Si ces derniers permettent déjà une bonne adhérence, il suffit de respecter les prescriptions selon le Code de la route.

Éviter la peur

La peur est un état qui surprend beaucoup de personnes. Elle peut les désorienter sur le bon chemin. Lorsque vous conduisez sur une route enneigée, évitez d’avoir peur. Vous risquez de vous glisser quand le volant va commencer par trembler. Pour cela, ne paniquez pas et soyez zen au volant. Quel que soit le degré de la peur, rester calme. Soyez concentré sur la conduite tout en prenant les dispositions nécessaires.

En démarrant, il faut observer une progression dans l’accélération. Il est recommandé de démarrer en deuxième vitesse lorsque vous remarquez la présence d’une couche de neige sous les roues. Dans le cas où la route serait déjà dégagée, vous pouvez démarrer avec la première vitesse. Chaque acte que vous posez pendant la conduite est bien noté. De même, il est nécessaire d’anticiper sur l’état de la route. Aussi, anticipez- vous sur les dérapages incontrôlés des autres voitures.

Profiter des aides à la conduite

Pour une sécurité garantie, nombreuses sont les voitures qui possèdent des aides à la conduite intégrées. C’est le compagnon fidèle qui vous sauve lorsque vous manquez d’assurance sur la neige. Grâce à l’ESP, vous avez la possibilité de corriger la trajectoire de la voiture lorsque vous vous retrouvez dans les virages. Par conséquent, vous restez loin des dérapages. Quand vous êtes en côte ou lorsque vous conduisez sur un sol verglacé, l’ESP peut empêcher le démarrage du véhicule. Les roues sont bloquées et le véhicule ne peut plus démarrer.

Il est donc recommandé de désactiver l’ESP pendant le démarrage. Vous ne pourrez l’activer que lorsque vous êtes sûr que la voiture est en mouvement. Si vous disposez d’une voiture récemment achetée, l’ESP peut avoir une fonction qui autorise le patinage des roues. Cette option vous permet de rouler en toute sécurité sur la route. Il existe des voitures qui possèdent une fonction anti-patinage. Cette dernière relève d’une importance capitale surtout lorsqu’il s’agit de faire démarrer le véhicule dans la neige.