Plusieurs personnes ont été responsables du succès automobile et commercial de la régie Renault. Ainsi, l’un de ses plus grands PDG ayant concouru à son envol demeure Pierre Dreyfus. Mais, de qui s’agit-il et quelles sont ses actions dans l’évolution de Renault ? Quelles sont les fonctions qu’il a eu à occuper ? Cet article vous présente l’une des grandes figures de Renault.

Parcours académique et vie matrimoniale

Pierre Maurice Dreyfus a vu le jour à Paris le 18 novembre 1907. Son père était un grand homme d’affaires, plus précisément un banquier fortuné, et sa mère une universitaire. Il a fait ses études au lycée Janson-de-Sailly. À l’âge de 18 ans, son père l’envoya faire un stage à la City de Londres pour qu’il s’imprègne davantage de la vie des affaires. Il fit ses études universitaires à la faculté de droit de Paris. La soutenance de sa thèse porte sur les sciences politiques et économiques.

Il était marié à la psychanalyste Laure Ullmo. Il rendit l’âme en 1994 à l’âge de 87 ans.

Il est important de notifier qu’il ne dispose d’aucun lien parental avec la famille Louis-Dreyfus ou encore mieux Alfred Dreyfus.

Dreyfus au service de l’État

Après quelques années d’expérience dans le monde du négoce, Pierre Dreyfus s’est surtout mis aux services de l’État compte tenu de ses idées socialistes. En effet, après son entrée à l’institut scientifique de recherches économiques et sociales en 1935, il fut nommé conseiller au sein du ministère du Commerce. Ses idées novatrices et son savoir-faire lui ont permis de gravir les échelons et d’occuper plusieurs postes ministériels dès 28 ans. Il occupa respectivement notamment les postes de Directeur adjoint de cabinet puis celui de Directeur de cabinet.

En 1981, il a été pendant une courte durée le conseiller du Président de la République François Mitterand. Après cette expérience professionnelle, il fut également de 1981 à 1982 le ministre de l’Industrie puis le chargé de mission à l’Élysée.

Son empreinte à la tête de Renault

Suite à la mort de Pierre Lefaucheux, PDG de la régie Renault, dans un accident routier, Pierre Dreyfus qui était le vice-président du conseil d’administration le succéda. Et cela grâce au soutien des cadres de ladite industrie. À la tête de Renault, il s’est montré novateur et fin stratège jusqu’à sa retraite en 1975. Usant de ses capacités à anticiper sur l’évolution du monde automobile, il a engagé la régie dans de nombreux projets novateurs. Ceux-ci ont connu de succès commercial.

Par exemple, il lance la première traction de Renault dénommée Renault 4. Ce modèle a connu une réussite phénoménale et reste jusqu’à ce jour la voiture la plus produite dans le monde entier. Son chiffre de production tourne autour de 8 millions d’exemplaires produits et vendus partout. Pour mieux révolutionner le domaine automobile et surtout hisser le marché automobile français, P. Dreyfus lança en 1965 la Renault 16. Cette dernière a été la toute première berline disposant d’un arrière qui peut être transformé. Il fait sortir également d’autres grandes voitures dont la Renault 12 et la Renault 5 respectivement en 1969 et en 1972.

Grâce à Pierre Dreyfus, Renault demeure le maître incontesté du poids lourd en République française. Et cela grâce à l’acquisition de Somua et aussi de Latil dans les années 90. Ce qui donna la formation de Saviem et le rachat de Berliet après.

En définitive, Pierre Dreyfus a été à l’origine de plusieurs avancées automobiles de Renault et donc de sa réussite commerciale tant en France que dans le monde. Il a occupé également d’autres fonctions surtout en tant que conseiller et ministre.