Prenez le volant avec Pneus-Net.

Comment diminuer la pollution d’une voiture diesel ?

Très pratique, la voiture est un moyen de transport très utilisé, si ce n’est le plus utilisé. Si nous ne tarissons pas d’éloges quant à son utilité, nous oublions bien souvent qu’elle constitue également une importante source de pollution pour notre planète c’est le cas avec le pick-up. C’est la raison pour laquelle il est important de prendre des dispositions pour justement limiter les dégâts en adoptant les bonnes pratiques et autres conseils que nos experts vous dévoilent ci-dessous. La voiture Diesel est d’ailleurs la plus concernée et sur laquelle nous allons le plus nous pencher.

Bien entretenir sa voiture Diesel pour limiter la pollution

Diminuer pollution voiture diesel

Bien évidemment, l’état de votre voiture est un critère à prendre en considération. En effet, moins le véhicule est entretenu, et plus il produira de CO2 et autres déchets chimiques dangereux. Cela dit, l’entretien peut avoir plusieurs conséquences positives, puisque votre bagnole consommera moins d’essence. Nos conseils pour un bon entretien concernent donc tout particulièrement :

  • Le contrôle fréquent des pneus ;
  • Le gonflage adapté ;
  • La vérification de la pression ;
  • La vérification des témoins d’usure, etc.
  • La vérification de l’éclairage avec de l’ampoule Led H4 moins énergivore

Nous vous conseillons également de ne pas lésiner sur la vidange pour ça vous aurez besoin d’un cric et de chandelles pour stabiliser la voiture. Une opération qui demeure très importante et qui doit se faire selon différentes règles qui sont a priori toutes listées au niveau du carnet d’entretien. N’hésitez pas à demander conseil auprès de votre mécanicien et à lui demander ses avis, ces derniers pouvant en effet changer d’une voiture à une autre. Pour les bolides Diesel, opérer ces différentes tâches de façon périodique est vivement conseillé !

Comment bien conduire pour réduire la pollution de la voiture Diesel ?

Passons à présent aux techniques de conduite qui peuvent, elles aussi, jouer un rôle, notamment pour les véhicules alimentés en diesel. Il s’agit de réduire votre impact sur l’environnement et ainsi envisager différents comportements et autres options. Notre premier conseil serait déjà de diminuer votre vitesse. Si l’on en croit les données routières et les dernières statistiques, chaque 10 km/h en moins permettront la diminution de 12.5 % des émissions en carbone, et ce, sur une distance de 500 kilomètres. Bien sûr, il sera également question de ne pas rouler en surrégime, de faire bien attention aux dos d’âne et autres ralentisseurs, et à toujours couper le moteur si votre période d’arrêt dépasse les 3 minutes. Veuillez également ne pas abuser de la climatisation et à limiter l’utilisation de cette fonctionnalité de votre voiture Diesel.

Le décrassage de son Diesel : à faire dès que possible !

Enfin, nous n’allions pas conclure cet article sans évoquer le décrassage que la majorité des conducteurs n’opèrent qu’à l’approche du contrôle technique. Le décrassage permet non seulement d’améliorer les performances et la puissance, mais permet également de grandement réduire les émissions toxiques et nocives pour notre atmosphère. Cette nouvelle mesure (qui a vu le jour en 2019 seulement) permet d’éliminer le diesel et les eaux condensées, un problème réglé à travers un nettoyage de fond en comble qui doit se faire de façon régulière. Pour l’entreprendre, il faudra veiller à utiliser un additif bien particulier qu’il faudra injecter au niveau du réservoir.

Laisser un commentaire