La vanne EGR encore connue sous l’appellation Valve EGR est un système qui a été développé avec pour objectif d’éliminer des particules de gaz toxique produites par un moteur. Il est en l’occurrence question d’oxydes d’azote qui proviennent des gaz d’échappement d’un moteur à combustion.

Qu’est-ce qu’une vanne EGR ?

La vanne EGR (soupape EGR ou valve EGR), qui est une abréviation de l’Anglais Exhaust Gaz Recirculation, a été mise au point aux Etats-Unis au cours des années 70. Elle a été testée par la compagnie automobile américaine, General Motors, afin de réduire les émissions de Nox (Oxyde d’azote) car ces dernières ont un effet néfaste sur la santé et l’environnement. Raison pour laquelle, depuis l’an 2000 l’Union Européenne a instauré un taux d’émission maximum à respecter. En 2009, ce taux était de 180mg/km tandis qu’entre 2015 à 2017, il est passé à 80mg/km en vertu de la norme Euro 6. Le rôle de la vanne EGR est de rediriger une partie des gaz d’échappement dans le circuit d’admission. Le volume de gaz réinjecté varie de 5 à 35 % en fonction du genre de moteur. La vanne EGR fonctionne à faible charge et à un régime moteur d’environ 2000 tours par minute.

Fonctionnement d’une vanne EGR

Afin de minimiser considérablement les émissions d’oxyde d’azote (Nox), la vanne EGR récupère les gaz d’échappement de la voiture via le collecteur. Ensuite, elle procède à leur réinjection dans le circuit d’admission ; cela va permettre des les refroidir. Lorsque les gaz d’échappement atteignent une température moins élevée, leur niveau d’émission d’oxydes d’azote baisse. Ayant la capacité de s’ouvrir et de se fermer – grâce au clapet dont elle est équipée – une valve ou soupape EGR ne s’occupe du traitement des gaz d’échappement que lorsque le moteur tourne à un bas régime, en s’ouvrant. Quand on parle d’un fonctionnement à bas régime du moteur, il s’agit d’environ 2000 tours par minutes.

Toutefois, le fonctionnement de la vanne EGR fait l’objet de polémiques car, au fil du temps, le fait qu’elle fasse recirculer le gaz provoque de façon inévitable des dépôts de particules au niveau du circuit d’admission ainsi qu’au niveau de la vanne. Et cela se traduit par la constitution d’une couche noire – appelée calamine – qui peut engendrer diverses pannes et problèmes de moteur. Ce phénomène se produit le plus souvent en ville car la conduite à bas régime y est assez fréquente à cause des feux, des ralentissements et des embouteillages.

Lorsque le clapet d’une vanne EGR bouchée reste en position fermée, votre voiture, bien qu’elle continue à fonctionner de façon normale, va beaucoup plus polluer l’environnement. Par contre, au cas où le clapet reste en position ouverte, vous courez le risque de vous retrouver avec un système d’admission très endommagé.

Il est, de ce fait, important de penser à l’entretien de la vanne EGR en adoptant une bonne conduite de votre voiture. S’il arrive que vous ayez des problèmes fréquents sur ce plan, vous pouvez envisager la suppression de la vanne EGR avec l’assistance d’un garagiste.