Vendre un véhicule d’occasion : les informations à tenir en compte

Lors de la mise en vente d’une automobile déjà utilisée, il est conseillé d’appliquer certaines réglementations afin d’éviter les mauvaises surprises. La première étape à faire par le vendeur est de remplir le certificat d’immatriculation.

Si vous disposez déjà du nouveau modèle de cette ancienne carte grise, alors vous devez y mettre votre signature après avoir inscrit le nom et l’adresse de l’acheteur sur le coupon détachable. L’étape suivante concerne le remplissage du certificat d’immatriculation.

Pour ce faire, vous devez marquer « vendu » ou « cédé le », précédé de la date et de votre signature sur la partie haute du certificat. Au cas où ce dernier s’agit de l’ancienne version, alors n’oubliez pas d’y mentionner « vendu le » ou « cédé le », suivi de la date, l’heure de cession ainsi que votre signature.

Ensuite, on aura également besoin du certificat de déclaration de cession. Ceci peut être effectué en ligne et de remettre une copie à l’acquéreur.

La déclaration en ligne devrait se faire dans les 15 jours suivant la vente de la voiture. Ainsi, vous avez le devoir de remettre vous-même le code de cession valable 15 jours au futur propriétaire.

À cela s’ajoutent le certificat de situation administrative et le justificatif du contrôle technique si la voiture en question est de plus de quatre ans.

Bien définir le prix de vente d’un véhicule d’occasion

Entre un particulier et un vendeur professionnel comme le mandataire, la procédure pour déterminer le prix de vente d’un véhicule d’occasion reste la même. Sachant que chaque voiture dispose d’une cote officie appelée « cote Argus ».

Son calcul dépend particulièrement de certains éléments tels que le modèle, le kilométrage, l’âge et le type de véhicule.

C’est la cotation de base pour définir le prix d’une voiture d’occasion. D’autres modes de cotation interviennent également pour calculer la valeur d’un véhicule déjà utilisé.

Cela étant dit, certains modèles sont très convoités sur le marché et se revendent bien au-dessus de la cote Argus. Afin de vous faciliter la vie, il est possible d’utiliser des sites en ligne qui vous offrent l’opportunité d’obtenir des aperçus de prix correspondant à la tendance du marché automobile. Leur utilisation permet aux vendeurs de trouver des cotes plus intéressantes.

La préparation de la voiture, une étape incontournable

Afin de mieux tirer profit de votre projet tout en évitant de perdre une somme considérable, une petite remise en état de votre voiture d’occasion est à effectuer absolument.

Alors, il est recommandé de ne pas la mettre en vente si elle présente des anomalies quelconques comme les accessoires manquants, la peinture ternie, etc.

Pour redonner une seconde jeunesse à votre véhicule, vous pouvez commencer par la nettoyer de fond en comble.

Remplacez également, par exemple, les rétroviseurs ou les enjoliveurs manquants. Aussi, n’hésitez pas à appliquer une couche de polish sur la carrosserie et n’oubliez pas de changer un pare-brise fissuré. Au final, en redonnant de l’éclat à votre véhicule d’occasion, vous aurez une opportunité pour séduire plus d’acheteurs potentiels.