Peugeot, pour faire simple, est un constructeur automobile français. Il produit aussi bien des véhicules pour particuliers, des véhicules pouvant assurer des fonctions diverses que des deux-roues. Tout au long de l’histoire, cette marque a reçu de nombreuses distinctions. Pour en savoir davantage sur la marque, nous vous invitons à aller à la rencontre d’Armand Peugeot.

La famille Peugeot

Armand Peugeot a vu le jour le 18 juin 1849 sur le territoire français. Membre influent de la famille Peugeot, il a propulsé cette dernière dans l’univers des véhicules terrestres à quatre roues et des véhicules munis de deux-roues.

En réalité, la famille Peugeot est composée de personnes appartenant à l’industrie dont la spécialité concerne la production d’outils divers. Avec Eugène, le fils de son oncle, Armand prend la place de son paternel à la tête de l’entreprise familiale.

L’idée de production de bicyclettes

Armand a essentiellement vécu sur le territoire anglais, précisément à Leeds. Dans cette cité, il a remarqué à quel point la bicyclette était importante dans la vie de tous les jours. En 1885, lors d’une rencontre des partenaires de l’entreprise familiale, il a donc suggéré la fabrication de bicyclettes.

Pour donner un coup d’accélérateur à la réalisation, il n’a ménagé aucune peine pour donner à l’entreprise un vaste espace dans son jardin. La même année, les premiers véhicules munis de deux-roues voient le jour.

L’idée de fabrication d’automobiles

Ayant de folles idées, Armand se lance dans la fabrication des automobiles. Peu avant 1890, il met sur pied un cycle à trois roues. Ce dernier devient le premier à posséder de véritables sièges et des ressorts.

Il montre son bijou à l’exposition universelle de Paris. Seulement, l’accueil réservé à l’automobile est plutôt défavorable. Pour autant, Armand Peugeot ne sombre pas dans le désespoir. Il reste convaincu que le moteur à explosion peut assurer la construction d’une automobile à la fois solide et sûre.

Dans la même période, Levassor, un fabricant de moteurs, soumet à Armand un projet de construction d’automobiles. En 1891, la marque Peugeot produit et met en vente l’un des premiers véhicules sans chevaux. Ceux-ci développent une force motrice de 8 ch et arrivent à atteindre une allure avoisinant 15 km/h.

Les débuts d’un empire industriel

Eugène Peugeot n’est pas enthousiaste quant à l’idée de créer des automobiles. Cette situation entraîne la séparation des deux cousins. Eugène poursuit les productions en mettant les véhicules de côté. Armand, quant à lui, porte la « Société des automobiles Peugeot » sur les fonts baptismaux.

L’entreprise est implantée sur le territoire lillois. En ce qui concerne les statuts de la société, ils sont déposés en 1896. La fusion des deux sociétés n’interviendra qu’au 20e siècle, en 1910. Quelques années plus tard, la société, avec l’ouverture de l’usine de Sochaux, se lance dans la fabrication des poids lourds. Avant 1914, Peugeot assure la construction de 50 % des véhicules français.

En définitive, l’influence d’Armand Peugeot sur la marque est indéniable. Pour dire vrai, il est le véritable fondateur du constructeur d’automobiles Peugeot.