L’assurance auto pour jeune conducteur est largement plus couteuse que celle des conducteurs plus expérimentés. En effet, ceci bien entendu est dû au fait que ces nouveaux conducteurs sont plus susceptibles de causer ou d’être victime d’accidents. Quels sont les principes régissant l’assurance auto pour jeune conducteur ? Et quel le coût réel de cette assurance ? Plus de réponses dans la suite de cet élément.

Quels sont les principes de l’assurance auto pour jeune conducteur ?

Tout d’abord, il faut noter que nulle part dans le code des assurances ni dans le Code de la route cette spécificité n’est mentionnée. C’est en effet un système mis en place par les assureurs eux-mêmes, pour pallier un tant soit peu aux exigences liées à l’inexpérience des jeunes conducteurs. Qui est considéré comme un jeune conducteur ?

Selon les règles établies à cet effet par les assureurs, le jeune conducteur est cette personne qui effectue sa toute première assurance auto. C’est également celui-là dont le permis de conduire n’a pas encore passé les 3 ans. Par ailleurs, si votre permis de conduire a été annulé pour des raisons diverses, vous êtes aussi considéré comme un jeune conducteur.

Quel est le coût d’une assurance auto pour jeune conducteur ?

Généralement, pour l’assurance auto pour jeune conducteur la plus grande partie du coût est versée dans la première année. Si des sinistres ne sont pas survenus au bout des 3 ans, le conducteur bénéficie de la confiance de l’assureur et reçoit le titre de conducteur expérimenté avec tout ce que cela implique. Comment que faut-il payer pour être assuré en tant que jeune conducteur ?

Le prix de l’assurance auto pour jeune conducteur dépend de plusieurs paramètres dont la nature du véhicule ainsi que la capacité du conducteur. Le conducteur est le mis en cause du fait de son inexpérience. Pour cela, il est appelé à payer une surprime de 100 % dès la première année d’assurance. Si dans les douze mois suivant la soumission à l’assurance aucun accident ne survient, alors la surprime revient à 50 %, puis 25 % dans l’année suivante. Lorsqu’au bout de 3 ans le conducteur maintient son taux d’accident à 0 %, alors, il devient un conducteur expérimenté. Il bénéficiera à cet effet de 12 points de permis et pourra désormais rouler selon les mêmes règles que les anciens conducteurs.

Par ailleurs, d’autres paramètres non moins importants peuvent eux aussi influer sur le prix de cette assurance. Il s’agit entre autres :

  • du niveau de protection choisi ;
  • du modèle et type de la voiture à assurer ;
  • de la compagnie d’assurance choisie.

Par exemple, pour un Audi A3, il faut prévoir 350 euros par an pour une assurance aux tiers et 550 euros pour une assurance tous risques. Pour une Peugeot 207, vous pouvez obtenir votre assurance pour environ 260 euros en ce qui concerne le modèle à essence de 75 chevaux mis sur le marché en 2011.

Quelques conseils pour réduire le prix de l’assurance auto pour jeune conducteur

Vu que l’inquiétude de l’assureur c’est l’inexpérience du conducteur, une preuve de stage de conduite serait rassurante et pourrait réduire le coût de cette assurance. Par ailleurs, il est recommandé d’opter pour une voiture d’occasion pas très puissante lorsqu’on est considéré comme jeune conducteur. Plus la voiture est puissante, plus vous paierez. Identifier la meilleure assurance selon votre budget est également un moyen de réduire les coûts de votre assurance auto. Prenez le temps de faire des comparaisons en ligne afin de trouver l’assureur qui convient à votre portefeuille.